Règles du Texas Hold’hem

Comment jouer au Poker Texas Hold’em ?

Le Poker Texas Hold’em est la variante de poker la plus connue et certainement la plus jouée dans le monde. Sa popularité n’a cessé de croître depuis les années 2000 faisant la variante de jeu de cartes la plus répandue dans les Rooms de poker. Le but du jeu : gagner le plus de jetons possible et éliminer les joueurs jusqu’au dernier en réalisant les combinaisons de cartes les plus fortes.

Les premières bases
C’est avec un jeu de 52 cartes que tout commence. Chaque joueur à la table dispose d’un montant défini unique de jetons, c’est ce qu’on appelle un stack de départ.
Le Poker Texas Hold’em se joue sur des tables allant de 2 à 10 joueurs, en général il s’agit de 2, 4, 6 ou 10 joueurs (Full Ring).
Chaque joueur reçoit deux cartes dites fermées, c’est à dire que seul lui pourra les voir. Le croupier ou un joueur tire alors cinq cartes qui seront alors déposées en trois étapes sur la table. Le but est alors de faire la combinaison de cinq cartes la plus forte avec les sept cartes mises à votre disposition.

Pour accélérer le jeu et forcer les joueurs les plus passifs à miser leurs jetons, chaque joueur est dans l’obligation à chaque tour de payer ce qu’on appelle la petite et la grosse blinde. Il s’agit d’une somme de jetons mise à l’aveugle – d’où son nom “blind” – et imposée dont chaque joueur doit s’acquitter une fois à chaque tour.

La distribution des cartes
Les cartes sont distribuées soit par un croupier si vous êtes en ligne ou dans des tournois professionnels, soit par chaque joueur à la table respectivement. Le jeu est mélangé entre chaque coup. Le donneur désigné, c’est à dire le joueur au bouton, distribue les cartes dans le sens des aiguilles d’une montre. Il brûle une carte (c’est à dire qu’il l’écarte) avant le flop, avant la turn et avant la river, afin de garantir au mieux que le jeu n’est pas altéré ou tronqué.

Une fois les cartes distribuées à chaque joueur, vous avez trois choix qui s’offrent à vous en fonction des cartes que vous aurez. Soit vous décidez de suivre la grosse blinde pour aller voir le flop, soit vous décidez de coucher votre main, soit vous pouvez relancer.

Pourquoi relancer ?
Le relance pré-flop (avant l’abattage des cartes) est l’action de doubler au minimum le montant de la grosse blinde. Elle a plusieurs objectifs. Le premier est de protéger vos fortes mains et de forcer vos adversaires à coucher les mains faibles avec lesquelles ils pourraient tirer exceptionnellement avantage. La seconde est de remplir le pot. Si votre main est forte, elle risque statistiquement si tout va bien de gagner le pot, il est donc important de le faire grossir au maximum pour récolter le plus de jetons possible. Vous pouvez aussi relancer des mains moyennes ou plus faibles, c’est un peu ce qu’on appelle “jouer la cote”. Cela vous permet d’être vivant face à des mains très fortes qui pourraient tomber à côté de leur flop.

L’abattage des cartes
1- Le flop est la première mise en bouche, ce sont les trois premières cartes posées sur la table. A ce stade, vous pouvez déjà jauger si votre main est intéressante et si elle peut être améliorée.
2- La turn est la quatrième carte posée.
3- La river, est la dernière carte posée du jeu, elle est extrêmement redoutée des joueurs de poker car elle détermine cruellement le gagnant du pot et peut parfois réserver des surprises aux joueurs.

Les mises, les attaques : une pression importante
Un jeu fait au flop n’est pas forcément gagnant passé la river. Voilà pourquoi au poker, les attaques sont parfois importantes afin de protéger votre jeu. Miser au flop ou à la turn vous évitera de prendre le moins de risque possible tout en préservant vos jetons.
Vous avez aussi la possibilité de relancer un joueur si ce dernier a déjà misé avant vous.
La mise est donc la première somme qu’un joueur va mettre sur la table, elle déterminera la somme que les autres joueurs devront accepter pour continuer à jouer et ainsi voir le reste du tirage des cartes.
La relance c’est un peu comme une sur-enchère de cette mise. Quant à miser votre tapis, c’est l’action de miser l’intégralité de vos jetons, c’est ce qu’on appelle “faire All-In”.
Il arrive cependant qu’aucune mise ne soit effectuée, c’est alors l’action de checker ou de faire parole.

Combinaisons de cartes

Vous trouverez ci-dessous les combinaisons de cartes possibles de la main la plus forte à la main la moins forte.
1-Quinte Flush Royale : une quinte flush royale est une suite de cartes les plus fortes As, Roi, Dame, Valet, 10, toutes de la même couleur.
2-Quinte Flush : une quinte flush est une suite de cartes de la même couleur. Exemple : 2/3/4/5/6 de pique.
3- Carré : lorsque vous regroupez les quatre cartes d’un même rang. Exemple : Quatre Dames.
4-Full House : Le Full est composé d’un brelan et d’une paire. Exemple : Une paire de deux et un brelan de trois font un Full aux trois par les deux.
5-Couleur/Flush : lorsque vous avez cinq cartes de la même couleur
6-Quinte : une quinte est une suite de cartes (de couleurs non appareillées)
7-Brelan : lorsque vous avez trois cartes d’un même rang. Exemple : Trois Valets
8-Deux Paires : 2×2 cartes d’un même rang. Exemple : deux Valets/deux Dames
9-Une paire : 1×2 cartes d’un même rang. Exemple : une paire d’As
10-Carte Haute : Vous gagnez le pot lorsque vous avez en votre possession la carte en main la plus haute, As, Roi, Dame (en fonction des cartes des joueurs)

 

AdminRègles du Texas Hold’hem

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *